La CEDEAO suspend le Mali 

La CEDEAO suspend le Mali 

Les dirigeants des 15 Etats membres de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), ont tenu ce lundi  31 mai 2021, un sommet extraordinaire à Accra, la capitale du Ghana, pour apporter une réponse à l’éviction, par l’armée malienne, d’un président et d’un Premier ministre pour la deuxième fois en neuf mois.

Dans un communiqué rendu public après le sommet, la CEDEAO a déclaré que l’adhésion du Mali au bloc a été suspendue avec effet immédiat. Cependant, elle n’a pas prononcé de sanctions comme celles qu’elle avait imposées après le coup d’État d’août dernier, et qui, l’on se rappelle, a amené les pays voisins à fermer temporairement leurs frontières avec le Mali enclavé et à interrompre toutes transactions financières avec ce dernier.

EIle n’a pas non plus appelé à la démission du nouveau président par intérim, Assimi Goita. Ainsi, le colonel de l’armée qui a dirigé le coup d’État d’août et la révolte de la semaine dernière, a été déclaré président par la Cour Constitutionnelle de son pays. La CEDEAO a cependant exigé qu’un nouveau Premier ministre civil soit nommé et un nouveau gouvernement inclusif formé pour poursuivre le programme de transition. Le communiqué souligne également que “la date du 27 février 2022 déjà annoncée pour l’élection présidentielle doit être absolument maintenue”.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le Colonel Goïta semble prêter une oreille attentive aux exigences de la CEDEAO. Pour preuve, il vient de nommer un nouveau premier ministre civil du nom de Choguel Maïga.

inusah@bonjourghana.com

CEDEAO : Accra accueille un sommet extraordinaire sur l’impasse au Mali.

CEDEAO : Accra accueille un sommet extraordinaire sur l’impasse au Mali.

Le président Nana Addo Dankwa Akufo-Addo, en sa qualité de président de l’Autorité des chefs d’État et de gouvernements de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a convoqué une réunion d’urgence des membres ce dimanche 30 mai 2021 à Accra.

Le but de cette rencontre est de statuer sur la crise politique actuelle au Mali afin de prendre des décisions conséquentes à même de ramener la sérénité dans ce pays frère. Cette annonce a été faite lors d’un point de presse à Accra par la ministre des Affaires étrangères et de l’Intégration régionale, Shirley Ayorkor Botchway.

« Comme vous le savez tous, ces derniers jours ont vu de développements inquiétants de la situation au Mali. L’arrestation et la détention du Président ainsi que  du Premier ministre du gouvernement de transition par les militaires ont nécessité une réévaluation des stratégies adoptées par la CEDEAO pour ramener la normalité dans le pays”, a-t-elle déclaré.

Le président Akufo Addo sera accompagné de 10 chefs d’État de la CEDEAO, de hautes personnalités et des  représentants d’organisations du Bénin, de la Guinée, du Cap-Vert et du Sénégal. Le sommet verra également la participation du président et vice-président de la Commission de la CEDEAO ainsi que de l’ancien président de la République fédérale du Nigéria et médiateur spécial de la CEDEAO pour le Mali, Goodluck Jonathan.

inusah@bonjourghana.com

Akufo-Addo préside le sommet virtuel de la CEDEAO

Akufo-Addo préside le sommet virtuel de la CEDEAO

Sous la présidence du président Akufo-Addo, plus d’une douzaine de dirigeants régionaux participent à la 58ème session ordinaire des chefs d’État et de Gouvernement de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest, CEDEAO. “Les dirigeants examineront le rapport du Conseil des ministres de la CEDEAO tout en délibérant sur les questions politiques, économiques, sociales et autres affectant la région”, peut-on lire sur le site de l’organe régional.

Notons également que la 85e réunion du Conseil des ministres, également virtuelle, s’était tenue la veille pour préparer le sommet. Le Ghana était représenté par la ministre désignée des Affaires étrangères et de l’Intégration régionale, Shirley Ayorkor Botchwey.

inusah@bonjourghana.com

Cérémonie d’investiture d’Akufo-Addo : 12 chefs d’État confirment leur présence

Cérémonie d’investiture d’Akufo-Addo : 12 chefs d’État confirment leur présence.

La ministre des Affaires étrangères, Shirley Ayorkor Botchway, a annoncé qu’une forte délégation de présidents assistera à la cérémonie d’investiture du président élu Nana Akufo-Addo prévue pour jeudi 7 janvier.

Selon elle, au total 12 présidents ont confirmé leur présence à cette cérémonie. Et cela, sans compter ceux qui, certainement, le feront à la dernière minute.

Les pays dont les chefs d’État prendront part à la cérémonie sont : le Sénégal, la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso, le Mali, la Guinée, le Tchad, le Libéria, le Togo, la Guinée Bissau, le Bénin et le Niger. Les autres dont les ministres des Affaires étrangères seront représentés sont la Gambie, le Nigéria, le Gabon, l’Inde, et la France.

Au niveau international, le ministre britannique pour l’Afrique, l’envoyé spécial des États-Unis, le président de la Commission de la CEDEAO et le président de la Commission de l’Union Africaine (UA), entre autres, sont également attendus à Accra pour la même circonstance.

inusah@bonjourghana.com       Tel/whatsapp: 0244616153

“Ratifier l’accord de la ZLECAf d’ici à décembre 2020”, Akufo-Addo aux chefs africains

“Ratifier l’accord de la ZLECAf d’ici à décembre 2020”, Akufo-Addo aux chefs africains

Le président Nana Addo Dankwa Akufo-Addo a appelé les États membres qui n’ont pas encore ratifié l’accord sur la zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf) à le faire d’ici à décembre 2020 afin d’en tirer pleinement bénéfice.

Le président a lancé cet appel lors de la mise en service officielle du siège du secrétariat à Accra le lundi 17 août 2020.

«Au Ghana, nous pensons qu’une augmentation des transactions  commerciales est le moyen le plus sûr pour approfondir l’intégration régionale en Afrique. En effet, cela signifiera une augmentation rapide des échanges de produits industriels, financiers et scientifiques qui auront un impact significatif sur notre puissance  économique en tant que continent. Toute chose qui créera de meilleures perspectives et offrira des opportunités d’emploi pour les masses africaines, en particulier les jeunes. Cela boostera également la mise en œuvre intégrale de la ZLECAf et fera dissiper l’idée que l’UA n’est pas capable d’exécuter ses propres décisions.

Le président a souligné que «le nouveau sentiment de l’Afrique dans son aspiration à une véritable autosuffisance sera amplement démontré par le programme d’aujourd’hui.»

Il a donc exhorté tous les États membres n’ayant pas encore ratifié l’accord de la ZLECAf à le faire d’ici à décembre 2020 afin de faciliter les échanges entre pays membres qui, in fine, profiteront ensemble des avantages de cette structure continentale.

Les principaux objectifs de la ZLECAf, faut-il les rappeler, restent la création d’un marché continental pour les biens et services avec la libre circulation des personnes et des capitaux, et la réunion de conditions nécessaires à la création d’une union douanière. Elle augmentera également le volume du commerce intra-africain grâce à une meilleure harmonisation et coordination de la libéralisation des échanges à travers le continent. On estime que le commerce intra-africain connaitra une croissance pouvant aller jusqu’à 35 milliards de dollars US par an soit 52% d’ici à 2022.

inusah@bonjourghana.com                     Tel/whatsapp:0244616153

Remise officielle du bâtiment du Secrétariat de la ZLECAf à la Commission de l’Union africaine

Remise officielle du bâtiment du Secrétariat de la ZLECAf à la Commission de l’Union africaine
Le président Nana Akufo-Addo remettra, ce lundi 17 août 2020, les clés du bâtiment du Secrétariat de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf) à la Commission de l’Union africaine à Accra.
Le Ghana a été choisi par les États membres pour accueillir le Secrétariat de la ZLECAf en juillet 2019 lors du 12e Sommet extraordinaire de l’Union africaine (UA) tenu à Niamey, au Niger.
Dans le cadre des obligations et engagements de l’Accord conclu avec le pays hôte, le Ghana était tenu de fournir un complexe de bureaux entièrement équipé pour servir, non seulement, de siège du Secrétariat de la ZLECAf mais aussi d’une résidence officielle pour le Secrétaire général.
Seront présents à cette cérémonie qui sera diffusée en direct sur les chaines de télévision locales et internationales: le président de la Commission de l’Union africaine, le tout nouveau Secrétaire général élu de la ZLECAf, le président du Parlement, le président du Conseil d’État, des hauts fonctionnaires et des membres du corps diplomatique.
Rappelons que la ZLECA est un marché unique couvrant l’ensemble du continent africain avec une population totale de 1,2 milliard d’habitants et un produit intérieur brut (PIB) combiné de près de trois milliards de dollars.

inusah@bonjourghana.com               Tel/whatsapp: 0244616153

Le Ghana veut accentuer ses relations avec les pays francophones -Akufo-Addo

Le Ghana veut accentuer ses relations avec les pays francophones – Le président Akufo-Addo

Le président Akufo-Addo a assuré au groupe des ambassadeurs francophones au Ghana que son administration prendra des mesures concrètes pour que les relations entre le Ghana et le monde francophone soient accentuées pour le bénéfice mutuel.

S’exprimant lors d’une réunion avec les ambassadeurs francophones au Ghana, le président Akufo Addo a déclaré que le Ghana est entouré de pays francophones d’où la nécessité de tisser de bonnes relations avec ces pays.

Président bilingue, parlant couramment anglais et français, Nana Akufo Addo souhaite que son pays, le Ghana devienne comme le Canada, un pays à double langue où la majorité de la population parle anglais et français.

Inusah@bonjourghana.com             Tel: 00233(0)244616153

Élection présidentielle togolaise de 2020

Élection présidentielle togolaise de 2020

L’élection présidentielle togolaise de 2020 a eu lieu le 22 février 2020 afin d’élire le Président du Togo. Le président sortant Faure Gnassingbé était candidat à sa réélection. Cela a été possible après que le président a fait modifier la Constitution du pays afin de lui permettre de se présenter pour un quatrième mandat consécutif.

Sans surprise, Gnassingbé a été réélu dès le premier tour avec plus de 72 % des suffrages. Un résultat contesté par l’opposition qui accuse le gouvernement de fraude électorale. Mais, jusqu’où la requête de l’opposition affaiblie et divisée ira t-elle ?

 

 Les résultats de la présidentielle togolaise de 2020 sont les suivants :

Candidats                              Partis                   Voix                       %

Faure Gnassingbé                   UNIR                 1 938 889                  72,36

Agbéyomé Kodjo                     MPDD               492 336                    18,37

Jean-Pierre Fabre                   ANC                   116 685                     4,35

Aimé Gogué                              ADDI                  63 690                     2,38

Wolou Komi                             PSR                   30 577                        1,14

Georges Williams Kuessan    SP                       20 598                      0,77T

chassona Traoré                   MCD                   16 782                       0,63

 

inusah@bonjourghana.com            Tel: 00233 (0)244616153

 

L’ambassadeur guinéen au Ghana verse des larmes devant le président Akufo Addo

L’ambassadeur guinéen au Ghana verse des larmes devant le président Akufo Addo

L’ambassadeur guinéen en fin de mission au Ghana, Son Excellence Monsieur Arafan Kabine KABA, a versé des larmes devant le président Akufo-Addo lors d’une cérémonie d’adieu riche en couleur et pleine d’émotion au Palais présidentiel, le ‘Jubilee House’.

S’apprêtant à quitter le Ghana pour la Suisse où il est nommé ambassadeur pour la Guinée Conakry, son pays, et concomitamment représentant dudit pays auprès des Nations Unies à Genève, le diplomate a difficilement retenu ses larmes lors de son entretien avec le chef de l’Etat. « La raison pour laquelle je suis triste est que mon séjour ici a été comme une école. En effet, j’ai beaucoup appris. ` Ainsi, lorsque je dis que je suis fier de vous, ce n’est pas un mot diplomatique. Très franchement, je suis très fier de ce que je vois ici. », a laissé entendre le diplomate guinéen tout en versant des larmes. Pour l’ambassadeur, l’objectif de la présence massive des guinéens au Ghana ne se limite pas seulement à l’apprentissage de l’anglais. Cette présence, dit-il, s’inscrit dans la dynamique des relations historiques qui existent entre le Ghana et la Guinée Conakry. C’est aussi pour voir comment le peuple ghanéen se développe grâce au travail, à la résilience et à la confiance en soi, symbole du dévouement et de patriotisme exceptionnel.

Dans le même ordre d’idées, l’ex-président de l ‘Association des Ambassadeurs africains au Ghana poursuit : « Je suis un diplomate professionnel qui a voyagé partout dans le monde. Mais, de mon expérience personnelle, ce que j’ai vu ici, si j’ai la possibilité d’envoyer plus de gens pour voir et apprendre, je le ferai. Monsieur le Président, j’aimerais que vous sachiez que vous avez un nouvel ambassadeur parce que où que je serai, je me considérerai comme un ambassadeur honorifique du Ghana ».

De son côté, le président Akufo-Addo, manifestement ravi, a remercié l’envoyé guinéen pour ses compliments. Il a rappelé que les relations entre les deux pays remontent aux premiers présidents du Ghana et de la Guinée, c’est-à-dire Nkrumah et Sékou Touré.  << Les ghanéens ne considèrent pas les guinéens comme des étrangers, mais des frères et sœurs, en particulier l’ambassadeur sortant qui a été très assidu pour consolider les relations entre les deux pays. >>, a-t-il martelé.

Avant de se quitter, le président Akufo-Addo lui a souhaité bonne chance dans sa nouvelle mission tout en se disant confiant qu’il excellerait dans cette fonction.

inusah@bonjourghana.com                   Tel: 00233 (0) 244616153

 

L’ambassadeur guinéen au Ghana verse des larmes devant le président Akufo Addo

L’ambassadeur guinéen au Ghana verse des larmes devant le président Akufo Addo

L’ambassadeur guinéen en fin de mission au Ghana, Son Excellence Monsieur Arafan Kabine KABA, a versé des larmes devant le président Akufo-Addo lors d’une cérémonie d’adieu riche en couleur et pleine d’émotion au Palais présidentiel, le ‘Jubilee House’.

S’apprêtant à quitter le Ghana pour la Suisse où il est nommé ambassadeur pour la Guinée Conakry, son pays, et concomitamment représentant dudit pays auprès des Nations Unies à Genève, le diplomate a difficilement retenu ses larmes lors de son entretien avec le chef de l’Etat. « La raison pour laquelle je suis triste est que mon séjour ici a été comme une école. En effet, j’ai beaucoup appris. ` Ainsi, lorsque je dis que je suis fier de vous, ce n’est pas un mot diplomatique. Très franchement, je suis très fier de ce que je vois ici. », a laissé entendre le diplomate guinéen tout en versant des larmes. Pour l’ambassadeur, l’objectif de la présence massive des guinéens au Ghana ne se limite pas seulement à l’apprentissage de l’anglais. Cette présence, dit-il, s’inscrit dans la dynamique des relations historiques qui existent entre le Ghana et la Guinée Conakry. C’est aussi pour voir comment le peuple ghanéen se développe grâce au travail, à la résilience et à la confiance en soi, symbole du dévouement et de patriotisme exceptionnel.

Dans le même ordre d’idées, le President de l ‘Association des Ambassadeurs africains au Ghana poursuit : « Je suis un diplomate professionnel qui a voyagé partout dans le monde. Mais, de mon expérience personnelle, ce que j’ai vu ici, si j’ai la possibilité d’envoyer plus de gens pour voir et apprendre, je le ferai. Monsieur le Président, j’aimerais que vous sachiez que vous avez un nouvel ambassadeur parce que où que je serai, je me considérerai comme un ambassadeur plénipotentiaire du Ghana ».

De son côté, le président Akufo-Addo, manifestement ravi, a remercié l’envoyé guinéen pour ses compliments. Il a rappelé que les relations entre les deux pays remontent aux premiers présidents du Ghana et de la Guinée, c’est-à-dire Nkrumah et Sékou Touré.  << Les ghanéens ne considèrent pas les guinéens comme des étrangers, mais des frères et sœurs, en particulier l’ambassadeur sortant qui a été très assidu pour consolider les relations entre les deux pays. >>, a-t-il martelé.

Avant de se quitter, le président Akufo-Addo lui a souhaité bonne chance dans sa nouvelle mission tout en se disant confiant qu’il excellerait dans cette fonction.

inusah@bonjourghana.com                   Tel: 0244616153