Discours du président Akufo Addo sur l’état de la nation

Discours du président Akufo Addo sur l’état de la nation

Le président Akufo-Addo a prononcé  jeudi 20 février 2020, son quatrième discours sur l’état de la nation devant le Parlement.

Il a abordé divers aspects du développement national, notamment la santé, la sécurité, l’économie, l’agriculture, l’environnement et la corruption.

De cette présentation de près d’une heure 45 minutes,  sans aucun ordre particulier, voici certains points saillants :

DE LA QUESTION DE L’AGRICULTURE

Pour le président :

  • Les prix des denrées alimentaires sont restés à leur plus bas niveau depuis des décennies
  • Il y a 80 entrepôts d’une capacité de 1000 tonnes métriques en construction à travers le pays
  • Il est prévu la construction de 265 petits barrages et plus en 2020
  • Plus de 500 000 agriculteurs ont été enregistrés biométriquement

DE LA QUESTION DE L’ÉCONOMIE

Le président constate :

  • Il y a eu un vote de confiance massif dans l’économie du pays par la communauté internationale
  • 13 milliards de cédis ghanéens ont été utilisés pour dédommager 4,6 millions de clients affectés de banques effondrées
  • Le Ghana pourrait ne pas être en mesure de procéder à un autre grand versement de fonds bloqués
  • Les régulateurs des institutions financières doivent travailler avec compétence et honnêteté

DE LA QUESTION DE LA SANTÉ

Au titre de ce secteur, Akufo-Addo annonce :

  • 6000 personnels de santé employés depuis 2017
  • 1,7 million de nouveaux utilisateurs actifs du Programme national d’assurance maladie (NHIS) depuis 2017
  • 5 millions de personnes ont renouvelé leur adhésion au NHIS par téléphone mobile.
  • Enfin, le président s’inquiète que le Ghana tombe dans le piège des maladies liées au mode de vie.

DE LA QUESTION DE LA CORRUPTION

Le premier ghanéen note :

  • Des avancées significatives dans la lutte contre la corruption
  • Un renforcement des cadres juridiques pour lutter contre la corruption
  • 40 personnalités de premier plan ont été traduites devant les tribunaux pour des accusations de corruption. En plus de cela, il y a d’autres qui feront l’objet de poursuites judiciaires.
  • Aucune personne corrompue ne sera épargnée si des preuves sont établies

En plus des actions égrenées, le président Akufo Addo ajoute : « Nous avons restauré l’économie brisée, nous avons instauré un enseignement secondaire gratuit, redonné vie au régime national d’assurance maladie, remanié notre agriculture et assaini le secteur bancaire. Notre transformation industrielle est en marche, la numérisation de l’économie est remarquable et le Ghana continue d’être en paix »

       
Signalons que les députés de l’opposition du ‘National Democratic Congress’(NDC) sont sortis du Parlement immédiatement après le chant de l’hymne national. Vêtus en noirs, ces législateurs de la minorité politique tenaient des pancartes sur lesquelles divers messages de protestation étaient écrits.

inusah@bonjourghana.com        Tel:0244616153

Posted in news in french.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *