Fête de l’Indépendance nationale : Discours du Président à la Nation

Le président de la République du Ghana, Nana Addo Dankwa Akufo-Addo s’est adressé à ses concitoyens ce vendredi 6 mars 2020. Le stade Baba Yara à Kumasi, dans la région d’Ashanti a servi de cadre pour cette adresse marquant le 63e anniversaire de l’indépendance du pays.

Etaient présents à cette cérémonie solennelle,  Dr Keith Rowley, Premier ministre de Trinité-et-Tobago par ailleurs invité spécial de l’événement, l’ex-président John Kufuor, sa Majesté Otumfuo Osei Tutu II, ainsi que bien d’autres personnalités d’importance.

Comme il est de coutume, le président de la République, dans un  stade plein à craquer, a livré un discours sur la vie de la nation depuis son accession à l’indépendance le 6 mars 1957. Dans les lignes qui suivent, nous nous faisons le devoir de revenir sur les points saillants qui ont constitué l’essentiel de l’adresse.

  • Le chef de l’Etat a d’abord présenté ses civilités à ses hôtes de marque :

« Son Excellence Monsieur le Premier ministre et Madame Sharon Clark-Rowley; mesdames et messieurs les membres de la délégation trinidadienne, nous vous souhaitons la bienvenue au Ghana. Comme nous aimons le dire ici au Ghana : « AKWAABA ! »

  • Puis le président se tourna vers ses compatriotes :

« Chères ghanéennes et chers ghanéens, nous nous souvenons aujourd’hui, comme il se doit, de ceux dont la vision a inspiré le mouvement indépendantiste. Nous rendons aujourd’hui, comme il se doit, hommage à ceux qui ont osé rêver de cette nation composée de peuples différents. Nous félicitons, comme il se doit, ceux qui ont fait d’énormes sacrifices pour rendre possible le 6 mars 1957 »

« Depuis que nous avons acquis notre indépendance, nous avons rencontré des difficultés et trébuché dans la recherche pour atteindre notre potentiel. Cependant, immenses que ces difficultés paraissaient, le Ghana n’a jamais perdu sa position de leader qui, il faut aussi le reconnaître, continue d’inspirer plus d’un sur le continent africain »

« Tant que nous n’avons pas atteint nos objectifs économiques, nous ne devons pas nous détendre et tomber dans une complaisance quelconque. Nous devons, au contraire, apprendre à compter nos points positifs et ne point nous rabaisser inutilement »

« Certes, notre politique n’est pas toujours la plus édifiante au monde. Mais, elle est exigeante et bruyante car tous les citoyens chérissent le droit à la liberté d’expression »

« Nous devons être fiers de la voie démocratique libérale que nous empruntons et nous unir pour la faire fonctionner. De ce fait, nous pourrions et devrions sortir notre peuple de la pauvreté et l’emmener vers la prospérité plus rapidement. D’ores et déjà, nous devons reconnaitre que des avancées notables sont quotidiennement enregistrées dans notre pays toute chose qui montre que nous progressons »

  • Et le président égrena ces points de progrès :

« Sans être exhaustif, dix-neuf pour cent (19%) de notre population n’ont pas encore accès à l’eau potable. Mais, quatre-vingt-un pour cent (81%) des habitants actuellement y ont accès. En plus, l’approvisionnement en électricité a atteint quatre-vingt-cinq pour cent (85%) du pays »

« Sans oublier qu’aujourd’hui, l’enseignement secondaire est gratuit pour tous les enfants »

« En 2000, il y avait quatre-vingt-dix mille (90 000) abonnés à la téléphonie mobile. En 2020, il y a 41 millions d’abonnements. La pénétration des abonnés mobiles est plus importante que la population. C’est dire que nous progressons »

« La révolution numérique est en train de changer le visage de notre pays, et, bientôt, nous occuperons une place méritée en tant qu’économie moderne. N’est-ce pas là des signes que nous progressons ? »

« Le consensus se tient pour que nous travaillions tous vers un Ghana aussi bien heureux, prospère que pacifique auquel toutes et tous aspirent »

  • Quoi de plus normal pour le président Addo de se réjouir d’être à la tête d’un pays considéré comme figure de proue du panafricanisme :

« Notre vocation panafricaine reste sur la bonne voie. Alors que nous continuons d’être en première ligne de l’effort pour forger une Afrique unie, nos pairs nous ont honoré en nous confiant la responsabilité d’accueillir le Secrétariat de la Zone de libre-échange continentale africaine. Nous progressons »

  • Contexte sanitaire mondial oblige, le Covid-19 (coronavirus) s’est invité dans le discours :

« A propos du sujet qui concerne actuellement le monde entier, la nouvelle épidémie de coronavirus :  C’est une crise sanitaire qui occasionne des morts, induit des difficultés économiques et répand la peur et la panique dans le monde. Arrêtez de vous serrer la main ! Couvrez-vous la bouche lorsque vous toussez ou éternuez ! a exhorté le président Akufo Addo. Présentement, Cinq mille (5 000) équipements de protection individuelle pour les personnels de santé ont été achetés et distribués dans toutes les régions et dans les principaux centres de santé, les hôpitaux et centres de traitement. Des équipements sanitaires supplémentaires sont en cours d’achat. Une formation des agents de santé au traitement de la maladie a été dispensée et se poursuit. Dans l’intervalle, les voyages non essentiels au Ghana sont fortement découragés par les pays à haut risque, à savoir la Chine, l’Iran, l’Italie, le Japon et la Corée du Sud »

« Nous apprécions la collaboration active que nous offrent l’autorité mondiale de la santé, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et des amis du Ghana en ces temps difficiles. Le gouvernement, pour sa part, est déterminé à faire tout ce qui est nécessaire, y compris en fournissant les ressources nécessaires, pour assurer la sécurité de la population »

Et comme mots de fin, le président déclare : « Je souhaite à toutes les ghanéennes et tous les Ghanéens et amis du Ghana à travers le monde un joyeux 63e anniversaire de l’indépendance. Une fois encore, je voudrais réitérer, à vous, Monsieur le Premier ministre Rowley, à votre épouse et à votre délégation, toute notre gratitude. Merci d’être venus pour vous joindre à nous pour partager cette journée spéciale qui est la nôtre. Que Dieu nous bénisse tous, ainsi que notre patrie, le Ghana, et la rende grande et forte ! »

Je vous remercie pour votre attention.

inusah@bonjourghana.com            Tel/whatsapp 0244616153

 

Posted in news in french.