« Signalez-moi les cas de corruption impliquant les fonctionnaires d’Etat » Akufo-Addo au corps diplomatique.

« Signalez-moi les cas de corruption impliquant les fonctionnaires d’Etat » Akufo-Addo au corps diplomatique.
Le mardi 28 janvier 2020, le président Nana Addo Dankwa Akufo-Addo s’est adressé aux membres du corps diplomatique accrédités au Ghana. L’ordre du jour était de solliciter leur aide dans la lutte contre la corruption dans son pays.
D’un ton et d’un langage solennels, voici quelques-unes de ses déclarations faites devant les diplomates :
 « Si vous, membres du Corps diplomatique, êtes témoins ou mis au courant d’un cas de corruption avérée contre l’un de mes fonctionnaires, communiquez-le à mon cabinet afin que des mesures puissent être prises conséquemment. “
 « Je ne suis pas venu en politique pour m’enrichir, mais pour servir l’intérêt public. »
 « Je suis déterminé à construire au Ghana, une culture de gouvernance transparente, ouverte et responsable qui sera l’égale de tout sur la face de la planète.»
« Vingt-et-un fonctionnaires de l’administration précédente sont actuellement jugés pour leur implication présumée dans des actes de corruption ou pour une perte financière qu’ils auraient causée à l’État. »
« Deux des personnes que j’ai nommées font actuellement l’objet d’une enquête pour actes de corruption et des mesures seront prises si elles sont reconnues coupables. »
« Mon gouvernement a mis le pays sur la voie d’un avenir prospère grâce aux mesures concrètes prises pour rétablir la stabilité macroéconomique et la croissance économique. »
« Nous avons fait des progrès importants dans tous les secteurs de l’économie et nous avons approfondi les références démocratiques du pays, ce qui reflète sur son statut de pays gouverné conformément au respect des droits de l’homme, de l’Etat de droit et des principes de responsabilité démocratique. »
« Les élections de cette année se tiendront dans une atmosphère de paix et nous ne ménagerons aucun effort afin que tout le processus électoral soit libre, transparent et crédible. »
« Le Ghana continuera de briller en tant que doyen de la paix et de la démocratie sur le continent. »
Rappelons que la lutte contre la corruption dans le pays était​ une des promesses phares du président Addo. Conscient de la gravité de ce fléau qui détruit l’économie nationale, il a mis en place une structure présidée par un procureur spécial dont la mission est d’enquêter sur les cas de corruption et d’autres affaires pénales dans le secteur public et privé.
inusah@bonjourghana.com                     Tel:0244616153
Posted in francophone.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *